L’avenir du crédit immobilier

Depuis peu le Crédit Immobilier est dans la tourmente. Il n’arrivait plus à trouver de bons prêteurs et a vu sa note dégradée par l’agence Moody’s. Pour sauver le Crédit Immobilier, l’Etat lui a apporté sa garantie. Mais ce sauvetage implique que cet établissement n’est plus en mesure d’octroyer des prêts. Quel est son avenir et celui de ses 2500 employés ?

L’historique du Crédit Immobilier

Créé en 1908, le Crédit Immobilier est une institution financière qui a été mise en place dans le but d’aider les gens à faire des prêts immobiliers. Au fil du temps, cette institution financière a évolué et a étendu ses activités. Ainsi, elle permet aussi de financer la construction de logement social.

Le fonctionnement du Crédit Immobilier ne repose pas sur un dépôt de fonds mais plutôt sur des emprunts qu’il fait auprès des marchés. Mais avec la crise, le Crédit Immobilier n’arrive plus à trouver des prêteurs proposant des taux intéressants. De plus, le Crédit Immobilier a vu sa note dégradée par l’agence Moody’s. Une conséquence directe de ce fait est que si cette institution financière doit faire des emprunts, ils coûteront plus chers qu’auparavant.

C’est dans ce contexte que l’Etat est intervenu et a décidé de sauver le Crédit Immobilier. Cette aide de l’Etat n’est pas une recapitalisation du Crédit Immobilier mais plutôt un apport d’une garantie financière. En contrepartie de cette aide, le Crédit Immobilier ne devra plus accorder de crédit aux particuliers.

Cette situation met le Crédit Immobilier, ses employés et ses potentiels clients dans une situation bien particulière, il faut trouver une solution surendettement pour éviter la crise. L’Etat avait tenté de trouver un repreneur pour sauver le Crédit Immobilier mais cela n’a pas réussi. La Banque Postale a refusé de s’engager dans ce processus. Dans cette situation, l’avenir ne s’annonce pas du tout radieux pour le Crédit Immobilier. En effet, cette gestion en extinction entraînera petit à petit la mort de cette institution financière. Ce type de gestion menace les 2 500 employés du Crédit Immobilier qui ne savent pas ce qu’il en est de leur avenir. De plus, vu que des prêts pour le logement social ne seront plus accordés, cette situation menace aussi indirectement plus de 40 000 emplois dans le domaine de l’immobilier.

L’une des solutions est que le Crédit Immobilier vende quelques unes de ses activités. Ceci pourrait toucher l’administration des biens immobiliers, la promotion immobilière etc. Par ailleurs, il se pourrait que le NEXITY, un groupe immobilier, soit intéressé par les activités du Crédit Immobilier.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
L'avenir du crédit immobilier, 4.5 out of 5 based on 2 ratings